Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 22:40

N'oubliez pas d'allumer la lumiére.

          Un collégue se plaignait du manque d'attention de ses élèves. Je passe un jour devant sa classe alors que la porte était ouverte. La lumiére était eteinte, c'est à peine si je distinguais les élèves. Je lui en ai fait la remarque. Elle s'exclamait d'enthousiasme chaque fois qu'elle me voyait. Elle découvrait que ses élèves pouvaient s'intéresser à son cours.

En générale, surtout pour des classes turbulentes, je demande aux élèves d'attendre dans le couloir que j'ai préparé mes affaires et inspecté l'état de la salle.

je peux être près de la porte et les faire rentrer un par un en leur demandant de s'installer un par table, même s'il n'y a pas assez de tables pour toute la classe, quand il y a grossièrement le même nombre d'élèves que de tables dans la salle, je bloque les autres dans le couloir en attendant que ceux qui sont à l'intérieur de la salle respectent la consigne. Ils doivent impérativement suivre cette consigne. Ensuite je laisse les autres se placer eux même ou je leur indique leur place. Cette méthode permet de faire mon premier plan de table. Je l'utilise aussi pour les devoirs en temps limité

Parfois je me met au milieu de la salle et j'impose alors que les rangées du fond ne soient pas remplies. Je n'essaye jamais d'empêcher le remplissage des rangées du fond en restant à mon bureau, c'est l'échec à chaque fois. Vous devrez presque toujours faire déplacer un ou plusieurs élèves récalcitrants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Courtois jerome - dans trucs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog conseil-de-prof
  • : Conseils, trucs et astuces d'enseignant experimenté pour enseignant débutant
  • Contact

Un vieux professeur

Conseils, trucs et astuces pour professeurs débutants

  J'étais professeur de mathématiques dans un lycée qu'on appellerait un "Lycée Sensible". On y trouvait des problèmes de violence (finalement assez rare comparé à ce qui peut s'entendre), de niveau, de travail et d'absentéisme. Je suis maintenant dans un lycée "prestigieux" du centre de Paris. Booh, finalement les adolescents restent des adolescents.
    Je ne pense pas être un professeur excellent, j'ai choisi ce métier parce que j'aime les mathématiques, les élèves et les vacances. J'essaye de faire mon métier honnêtement. Je n'ai pas l'intention d'être un innovateur en matière de pédagogie, j'ai d'autres choses à faire.
    J'ai choisi de faire un petit inventaire des trucs qui m'ont permis de devenir un professeur convenable en lycée difficile. Je ne ferais pas de commentaires didactiques, ce n'est pas le propos. Je ne pense pas que mes propositions représentent un remède miracle. Elles peuvent ne pas convenir à d'autres. Parfois certains trucs conviennent à un moment et pas à un autre. Il faut les tester et les comprendre.
    
Je conseille avant tout chose une lecture qui m'a beaucoup aidé dans ma relation avec mes élèves: "L'art d'avoir toujours raison" de Schopenhauer. Je rends aussi honneur à Catherine Henri qui a écrit "De Marivaux et du loft", une collègue de français qui a une conception de l'enseignement qui ressemble beaucoup à la mienne.

Recherche