Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 22:52

 La première chose pour avoir un ascendant, et je ne parle pas d'autorité car ce mot possède actuellement une connotation fondée sur la peur qui fonctionne très peu sur une classe. Seulement quelques enseignants au caractère très particulier et au charisme foudroyant arrivent à s'imposer par autoritarisme. L'ascendant sur une classe s'obtient d'abord en montrant que vous êtes détenteur d'un savoir que les élèves ne possèdent pas mais que vous aller partager avec eux. J'essaye donc d'être presque irréprochable sur mes connaissances, mon travail et ma pédagogie.

N'imposez jamais une règle que vous n'êtes pas capable de respecter:

Si vous ne supportez pas les retards, ne soyez pas en retard.

Si vous ne supportez pas les absences ne soyez pas absent

Si vous ne supportez pas les grossièretés ne soyez pas grossier

Si vous voulez le respect soyez respectueux.

Cela parait être des évidences mais nombre de collègues tombent dans ce défaut. Ils attendent des élèves des règles qu'ils n'appliquent pas eux même. Je suis moi même tombé dans ce travers. Et bien sur, cela peut tourner à la catastrophe.

Christophe se plaint du professeur de français qui avait traité un de ses camarades de "portos". J'avais renvoyé Christophe le mois précédent parce qu'il avait lancé "sale rital" à l'adresse d'un autre camarade. Il avait compris ma sanction. Mon collègue montrait l'exemple inverse et il n'arrivait plus à obtenir grand chose de ses élèves.

Un jour où j'étais dans un sale état dans une classe de première ES, j'ai été d'une vulgarité sans nom envers un élève qui me disait qu'il ne comprenait rien. Je n'ai jamais pu faire un cours correct avec cette classe. Il faut dire que je débutais.

Quand j'ai décidé d'imposer une règle de discipline, j'essaye d'être rigoureux, de la respecter à tous les cours, même quand je suis fatigué. Une règle ne s'impose que si elle est respectée sur le long terme. J'avoue que c'est beaucoup plus difficile qu'on ne le croit. Si vous voulez qu'une règle soit respectée, imposez la avec rigueur sans faiblesse.

J'essaye de ne pas crier ou de hurler, je sais c'est parfois impossible de s'en empêcher et aucun professeur ne peut y échapper. Mais c'est extrêmement rare que cela soit efficace. Cela ne marche qu'avec des classes d'agneaux très peu courantes sous nos latitudes éducatives ou avec une classe dont vous avez toute la confiance, ce qui ne s'acquière jamais avant une période avancée de l'année.

Je n'oublie jamais que je peux me permettre de perdre du temps sur les règles et la discipline, c'est du temps de gagner pour la suite.

Je ne refuse pas toujours un événement imprévisible.

Un jour où il faisait un soleil lumineux, un nuage est passé et il est tombé une grêle impressionnante, les élèves étaient surexcités, se levaient pour voir le spectacle. Je ne suis pas intervenu, l'évènement à durer cinq minutes et ils sont revenus au travail. Une collègue m'a dit qu'elle avait mis un quart d'heure à les calmer mais elle n'avait pas laissé l'orage passé.

J'essaye d'être à l'écoute en permanence et si j'essaye de prévoir mon discours surtout dans les situations difficiles avec un élève ou avec une classe, je me dis toujours que les situations sont presque toujours imprévisibles.

Une classe de type ES était insupportable. J'avais un jour décidé de faire preuve d'autoritarisme en préparant mon intervention dans tous les détails. Le jour où je décide de faire ça, les élèves me proposent une discussion pour résoudre le problème que nous avions. J'ai refusé. Le cours a dégénéré. Et tout la suite de l'année fut insupportable. Je n'ai jamais réussi à redresser la barre. C'est mon pire échec.

Partager cet article

Repost 0
Published by Courtois jerome - dans La rigueur et la discipline
commenter cet article

commentaires

Heronce 14/10/2016 13:06

Tres interessant comme article.

Présentation

  • : le blog conseil-de-prof
  • : Conseils, trucs et astuces d'enseignant experimenté pour enseignant débutant
  • Contact

Un vieux professeur

Conseils, trucs et astuces pour professeurs débutants

  J'étais professeur de mathématiques dans un lycée qu'on appellerait un "Lycée Sensible". On y trouvait des problèmes de violence (finalement assez rare comparé à ce qui peut s'entendre), de niveau, de travail et d'absentéisme. Je suis maintenant dans un lycée "prestigieux" du centre de Paris. Booh, finalement les adolescents restent des adolescents.
    Je ne pense pas être un professeur excellent, j'ai choisi ce métier parce que j'aime les mathématiques, les élèves et les vacances. J'essaye de faire mon métier honnêtement. Je n'ai pas l'intention d'être un innovateur en matière de pédagogie, j'ai d'autres choses à faire.
    J'ai choisi de faire un petit inventaire des trucs qui m'ont permis de devenir un professeur convenable en lycée difficile. Je ne ferais pas de commentaires didactiques, ce n'est pas le propos. Je ne pense pas que mes propositions représentent un remède miracle. Elles peuvent ne pas convenir à d'autres. Parfois certains trucs conviennent à un moment et pas à un autre. Il faut les tester et les comprendre.
    
Je conseille avant tout chose une lecture qui m'a beaucoup aidé dans ma relation avec mes élèves: "L'art d'avoir toujours raison" de Schopenhauer. Je rends aussi honneur à Catherine Henri qui a écrit "De Marivaux et du loft", une collègue de français qui a une conception de l'enseignement qui ressemble beaucoup à la mienne.

Recherche