Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 17:35

         Si vous rencontrez un clochard noir dans la rue, en déduisez-vous que tous les noirs sont clochards, non évidemment. Pourtant dés qu'on se laisse aller sur des cas moins évidents, le naturel revient au galop. Tout le monde fait ce genre d'erreur mais cela ne saute pas forcément aux yeux.

"Les élèves sont nuls on ne peut rien faire". Autant changer de métier, Platon disait la même chose.

"Ils n'aiment pas les maths (ou toute autre matière)". Dans une classe de trente, pensez vous faire plaisir à tout le monde ? Il y a un défi à relever.


      J'ai eu une classe de première L sans gros horaire de mathématiques, j'ai rarement pris autant de plaisir. Je n'essaye pas d'en faire des matheux, c'est perdu d'avance mais on peut leur donner les bases minimums intégrées au programme. Je leur montre que j'ai compris qu'ils n'aimaient pas les mathématiques et qu'ils en ont le droit mais nous allons passer l'année ensemble alors autant que cela se passe le mieux possible. Il y a pleins d'astuces: les jeux, les histoires, l'historique des mathématiques et l'humour.

"Ils ne savent rien". Certains pourraient me donner des cours d'informatique, de musique, de danse, de dessin…évidemment ce ne sont pas des mathématiques.

L'autre jour Juliette croyait que Sherlok Holmes était écrit par Shakespeare. "Ils ne savent rien". Prendre un cas particulier pour en faire une généralité est une malheureuse argumentation qui peut faire beaucoup de dégâts

" Ils sont flemmards". Quelques-uns , peut être, mais pas tous. Et pourquoi ?

Arnold redouble en seconde, c'est une bataille pour lui rappeler qu'il n'a rien appris l'année dernière. Il croit savoir mais ne sait pas.

Une amie me dit que son fils a des notes catastrophiques (moins de 5/20). "Il est flemmard !" me dit-elle. Je lui fait remarquer que je ne peux pas comprendre comment un élève peut atteindre un niveau si bas. Elle finit par m'avouer qu'il avait des antécédents médicaux qui ont laissé des séquelles.

Je suis issu d'une culture bourgeoise et blanche où certains préjugés s'insèrent insidieusement:

  • Je ne nie pas que je peux avoir des réflexes racistes, il faut essayer de les débusquer.

En classe de STI, j'ai deux élèves excellents, l'un blanc l'autre noir. Je corrige leur copie. Ils ont la même note. Je mets "Excellent !" sur une copie, "TB" sur l'autre. Devinez quelle est la copie de l'élève noir.

  • Je ne nie pas que je peux avoir des réflexes sexistes. Sachons les remarquer.

L'exercice d'un livre présente la copie d'Hélène remplie de fautes de logique et la copie d'Hector remplie de fautes de syntaxes !!! Corrigez les copies.

L'exemple sert à contredire. Il est scandaleux d'en déduire une généralité.

  • "Les noirs sont flemmards". Roger Amoussou est l'un de mes meilleurs élèves. Il fera une classe prépa et deviendra ingénieur.
  • "Les Asiatiques sont travailleurs". Je ne me souviens plus de son nom mais je peux vous dire qu'il n'a jamais eu le bac.
  • "Les Arabes sont violents". Ils m'offrent des gâteaux au miel le jour de Laïd.
  • "Les filles sont travailleuses". Nul besoin d'exemples pour prouver que cela peut être faux.
  • " Quand les filles pensent au maquillage elles sont futiles". Delphine et Laure ont eu leur Bac haut la main. Moi et une de me collègue les appelions entre nous "nos pétasses préférées". Elles pouvaient refaire leur maquillage en étudiant une fonction logarithme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Courtois jerome - dans conseils
commenter cet article

commentaires

Tietie007 19/06/2014 07:03


Si ils ne savent pas rien, ils ne savant pas grand chose et certains sont plus mauvais, après leur bac, que trois avant.

Al. 22/02/2007 16:09

Pfiou ! Ton blog fait du bien : enfin un prof qui ose se remettre en question pour essayer d'avancer avec ses élèves, sans se réfugier derrière le "c'est la faute aux élèves / aux parents / à l'administration / à la société"...  Je crois que j'aurais aimé avoir un prof comme toi, aujourd'hui je t'apprécierais comme collègue. Merci !Al.

snoop 17/02/2007 19:58

la censure est en marche. lu dans "la vie palpitante d'un prof de zep":Je cite:"C'est la fin du blog.Une procédure disciplinaire est engagée contre moi par le principal du collège.Il me reproche principalement d'avoir divulgué un moment d'un conseil de discipline, des insultes à son encontre et à l'encontre d'autres personnels dans les commentaires des billets par des visiteurs, d'avoir déformé certaines situations que je rapportais, et globalement de donner une image très négative du collège et de la façon dont il est géré. Cette procédure pourrait déboucher sur un blâme et une mutation d'office.Je pensais être parvenu à respecter mon devoir de réserve, je pensais être honnête dans ce que je rapportais et dans la façon dont je le rapportais. Apparement je me trompais."

Courtois jerome 20/02/2007 23:48

 Je suis désolé de ce qui lui arrive mais je ne suis pas sur de comprendre pourquoi tu fais cette remarque ici. J'ai changé tous les noms que je pouvais utiliser sauf celui de Roger mais si je fais de la diffamation, alors on devient fou. Il aurait été interressant que je compare avec ce blog.

Présentation

  • : le blog conseil-de-prof
  • : Conseils, trucs et astuces d'enseignant experimenté pour enseignant débutant
  • Contact

Un vieux professeur

Conseils, trucs et astuces pour professeurs débutants

  J'étais professeur de mathématiques dans un lycée qu'on appellerait un "Lycée Sensible". On y trouvait des problèmes de violence (finalement assez rare comparé à ce qui peut s'entendre), de niveau, de travail et d'absentéisme. Je suis maintenant dans un lycée "prestigieux" du centre de Paris. Booh, finalement les adolescents restent des adolescents.
    Je ne pense pas être un professeur excellent, j'ai choisi ce métier parce que j'aime les mathématiques, les élèves et les vacances. J'essaye de faire mon métier honnêtement. Je n'ai pas l'intention d'être un innovateur en matière de pédagogie, j'ai d'autres choses à faire.
    J'ai choisi de faire un petit inventaire des trucs qui m'ont permis de devenir un professeur convenable en lycée difficile. Je ne ferais pas de commentaires didactiques, ce n'est pas le propos. Je ne pense pas que mes propositions représentent un remède miracle. Elles peuvent ne pas convenir à d'autres. Parfois certains trucs conviennent à un moment et pas à un autre. Il faut les tester et les comprendre.
    
Je conseille avant tout chose une lecture qui m'a beaucoup aidé dans ma relation avec mes élèves: "L'art d'avoir toujours raison" de Schopenhauer. Je rends aussi honneur à Catherine Henri qui a écrit "De Marivaux et du loft", une collègue de français qui a une conception de l'enseignement qui ressemble beaucoup à la mienne.

Recherche