Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 14:10

Avant la rentrée, je passe chez le coiffeur auquel je demande une coiffure très courte pour rehausser mon air sévère. Je ne m’habille pas trop strictement mais je fais attention à ce que je mets. J’évite la couleur les premières semaines de cours.

La première heure est souvent déterminante.  Elle décide de l’ambiance que vous installez dans la classe. En arrivant devant la porte,  j’observe leur façon de se comporter et je décide de la façon dont je vais faire la rentrée en classe. Il y a trois possibilités.

    Élèves calmes et peu bruyant (souvent des secondes) : rentrée en classe classique mais je reste devant la porte pour détecter les éventuelles excitations.

    Élèves bruyants mais calmes : Je les fais rentrer par groupe pour les installer sur les tables des premiers rangs. Je les regarde dans les yeux en leur disant bonjour avec un air sévère mais bienveillant.

    Élèves dissipés voir plus (souvent des STG) : Je les fais rentrer un par un et je contrôle leur façon de s’installer. Si la façon de s’installer est incorrecte je leur demande de sortir et de se préparer à rentrer, après les autres, de façon plus convenable :

  • On ne jette pas le sac sur la table
  • On enlève sa veste
  • On sort son matériel
  • On ne s’affale pas sur la chaise.

    Cette rentrée peut être très longue, voir trois quarts de l’heure pour des classes avec 35 élèves, mais je la trouve nécessaire ; c’est du temps de perdu que je gagne pour la suite. En général, il faut insister pour les dix premiers élèves, la suite comprend assez vite le principe.

Quand ils sont tous assis, je les observe quelques secondes avec un petit air désagréable et suspicieux. Je me présente et je fais l’appel. Je ne demande pas de fiche sauf quand je suis professeur principal. Et ensuite je passe aux règles. Depuis trois ans je m’amuse un peu en commençant par leur expliquer qu’ils devront avoir en tête « Les fleurs du mal » de Baudelaire. C’est la sanction de base : la recopie de cinq poèmes  de ce recueil et uniquement de ce recueil. J’adore voir leur réaction quand je leur annonce cela. Ils n’ont pas trop l’habitude de voir leur premier cours de maths commencer par Baudelaire.
Puis j’énonce les sanctions. Cela peut prendre un certain temps :
    Arriver en retard cinq poèmes
    Bavardages : cinq poèmes
    Absence : un poème par heure d’absence
    grossièreté : cinq poèmes
    Assoupissement : 2 poèmes
    Entrée en classe inadaptée : cinq poèmes
    Port de casquette : cinq poèmes
    Oubli de matériel : cinq poèmes
    Etc…
Évidemment, il ne faut pas hésiter à appliquer une sanction dés la première heure. J’espère toujours qu’il y en a un qui dérape la première heure, au moins je suis sûr que le message sera enregistré. La plupart du temps celui qui dérape la première heure ne fera pas la sanction pour l’heure suivante. Il pensait que c’était une blague, me raconte-t-il. Je le renvois avec un poème de plus.

    Quand toutes les sanctions sont bien énoncées, je parle de ma façon de travailler, du matériel, des devoirs et de la vie au lycée.

    J’aime bien qu’il reste du temps pour commencer un cours pour montrer que le premier objectif de l’école c’est quand même d’apprendre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Courtois jerome - dans trucs
commenter cet article

commentaires

Brice 13/10/2010 17:03



Oui, c'est vrai. Le petit ennui quand on est prof de maths, c'est que les travaux utiles demandent généralement de comprendre un minimum ! Ce qui n'est pas forcément les cas en histoire ou en
français, par exemple, ou on peut donner à l'élève une page du manuel à copier et ça l'occupe.


 


Mais il doit bien y avoir un cours aussi en maths ? Tu peux lui faire recopier le cours (qu'il a déjà écrit, mais deux fois c'est mieux qu'une). M'enfin, Baudelaire c'est bien aussi...



Brice 11/10/2010 21:53



Je trouve tes conseils très avisés, Jérôme.


 


L'idée des poèmes de Baudelaire est bonne, bien que si j'étais prof de maths, je préfèrerais comme sanction quelque chose en rapport avec. Exemple, un exercice de révision sur le chapitre vu, ou
à voir. C'est toujours utile de revoir les notions.


 


J'ai moi-même développé une méthode qui aide les enseignants à maîtriser leur classe, et je constate agréablement que bon nombre d'éléments sont partagés avec ta propre expérience. Les profs
intéressés peuvent la consulter librement s'ils le désirent (voir le lien de mon profil).


 


- Brice.



Courtois jerome 13/10/2010 13:43



Oui, bien sur !! L'idéal serait de donner des exercices en rapport avec le travail que l'on fait avec les élèves et j'ai déjà essayé de faire ça et je le fais quand
j'ai le temps (finalement c'est assez rare) mais va trouver les exercices sur le chapitre pas trop durs pour etre sur qu'il le fasse et en quantité suffisante pour qu'il ne le fasse pas en deux
minutes; Imagine toi quand tu as un élève qui t'as bien énervé dans une classe un peu electrique. Ou alors il faut avoir des petites photocopies toutes prétes sur le travail en cours mais attends
toi à avoir l'élève qui revient en te disant qu'il n'a rien fait parce qu'il n'a rien compris...(sic!)...Tu vas dire qu'il se moque de toi...oui mais si c'était vrai ??? Cela m'est déjà arrivé et
il ne se moquait pas de moi, j'ai pu le vérifier. Donc finalement j'ai choisi la méthode pratique, efficace, rapide et finalement un peu educative.



Francis Roché 20/09/2010 14:20



Pour ma rentrée on m'a proposé un concours et j'aimerai bien avoir votre avis ?


http://www.reporters-de-leau.com


C'est un concours créatif en rapport avec l'eau, l'environnement .. Il faut créer une affiche ou un storyboard, etc ..


Je pense que c'est une très bonne idée pour familiariser les enfants à une cause noble, le tout de manière ludique


Peut être pourrais tu en parler sur ton blog afin de savoir ce qu'en pensent les autres ?


C'est pour les primaires franciliens ..


Merci



Présentation

  • : le blog conseil-de-prof
  • : Conseils, trucs et astuces d'enseignant experimenté pour enseignant débutant
  • Contact

Un vieux professeur

Conseils, trucs et astuces pour professeurs débutants

  J'étais professeur de mathématiques dans un lycée qu'on appellerait un "Lycée Sensible". On y trouvait des problèmes de violence (finalement assez rare comparé à ce qui peut s'entendre), de niveau, de travail et d'absentéisme. Je suis maintenant dans un lycée "prestigieux" du centre de Paris. Booh, finalement les adolescents restent des adolescents.
    Je ne pense pas être un professeur excellent, j'ai choisi ce métier parce que j'aime les mathématiques, les élèves et les vacances. J'essaye de faire mon métier honnêtement. Je n'ai pas l'intention d'être un innovateur en matière de pédagogie, j'ai d'autres choses à faire.
    J'ai choisi de faire un petit inventaire des trucs qui m'ont permis de devenir un professeur convenable en lycée difficile. Je ne ferais pas de commentaires didactiques, ce n'est pas le propos. Je ne pense pas que mes propositions représentent un remède miracle. Elles peuvent ne pas convenir à d'autres. Parfois certains trucs conviennent à un moment et pas à un autre. Il faut les tester et les comprendre.
    
Je conseille avant tout chose une lecture qui m'a beaucoup aidé dans ma relation avec mes élèves: "L'art d'avoir toujours raison" de Schopenhauer. Je rends aussi honneur à Catherine Henri qui a écrit "De Marivaux et du loft", une collègue de français qui a une conception de l'enseignement qui ressemble beaucoup à la mienne.

Recherche