Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 22:56
      J'utilise beaucoup cette image pour convaincre un élève d'écrire. Parfois, un élève qui ne comprend pas un exercice à résoudre, ne veut pas écrire. Or la compréhension passe aussi par la tentative, l'essai et surtout par l'erreur.
     J'ai fait beaucoup de saut en hauteur et je me souviens encore de cette appréhension avant de sauter qui aurait pu me paralyser s'il n'y avait pas un enjeu clairement identifié: passer au dessus de la barre. Pendant l'entraînement, on apprend les techniques de saut, le professeur détaille chaque mouvement et nous montre les différentes techniques. Mais la première fois que l'on saute en fosbury on n'essaye pas forcément de tout comprendre ...et on saute. Le résultat n'a finalement pas d'importance car il est rare que l'on réussisse la première fois. Il faut seulement recommencer.
    L'avantage de cette image, c'est que la plupart des élèves l'ont pratiqué au moins une fois.
   On peut utiliser d'autres comparaisons issus d'autre domaine:

Il faut se jeter à l'eau pour nager

Devant la cage de foot tu shootes sans forcément comprendre comment ton pied va se positionner pour tirer

Devant une console de jeu, tu joues avant de lire la notice. (pas forcément une méthode efficace mais qui marche plus ou moins bien suivant la complexité du jeu)

Danser c'est d'abord bouger. (même n'importe comment)

Pour skier,surfer, patiner ou véliplancher, il ne faut pas avoir peur de tomber.


Pour faire de la musique, il faut aussi jouer faux.

Pour dessiner il faut aussi faire des pâtés.


Et une derniére que l'on utilisera évidemment jamais avec un élève:
Évidemment si tu n'essayes rien tu resteras toujours puceau

Si vous en avez d'autres ?



Partager cet article

Repost 0
Published by Courtois jerome - dans pedagogie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog conseil-de-prof
  • : Conseils, trucs et astuces d'enseignant experimenté pour enseignant débutant
  • Contact

Un vieux professeur

Conseils, trucs et astuces pour professeurs débutants

  J'étais professeur de mathématiques dans un lycée qu'on appellerait un "Lycée Sensible". On y trouvait des problèmes de violence (finalement assez rare comparé à ce qui peut s'entendre), de niveau, de travail et d'absentéisme. Je suis maintenant dans un lycée "prestigieux" du centre de Paris. Booh, finalement les adolescents restent des adolescents.
    Je ne pense pas être un professeur excellent, j'ai choisi ce métier parce que j'aime les mathématiques, les élèves et les vacances. J'essaye de faire mon métier honnêtement. Je n'ai pas l'intention d'être un innovateur en matière de pédagogie, j'ai d'autres choses à faire.
    J'ai choisi de faire un petit inventaire des trucs qui m'ont permis de devenir un professeur convenable en lycée difficile. Je ne ferais pas de commentaires didactiques, ce n'est pas le propos. Je ne pense pas que mes propositions représentent un remède miracle. Elles peuvent ne pas convenir à d'autres. Parfois certains trucs conviennent à un moment et pas à un autre. Il faut les tester et les comprendre.
    
Je conseille avant tout chose une lecture qui m'a beaucoup aidé dans ma relation avec mes élèves: "L'art d'avoir toujours raison" de Schopenhauer. Je rends aussi honneur à Catherine Henri qui a écrit "De Marivaux et du loft", une collègue de français qui a une conception de l'enseignement qui ressemble beaucoup à la mienne.

Recherche