Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 10:11
         Je ne donne jamais de sanctions collectives. Elles sont fondamentalement injustes et par voie de conséquence complètement contre-productives. Si je ne peux pas mettre de sanction aux vrais fautifs je préfère accepter mon échec et chercher une solution si jamais l’incident se reproduit. « Mieux vaut 100 coupables en liberté qu'un seul innocent en prison».  Je l’ai déjà fait une fois, je m’en veux encore.
       
          Je ne dis plus : « Qui a fait ça ? ». On n’a jamais de réponse et on se met immédiatement en défaut d’autorité. Je regarde seulement un des élèves parmi ceux que je soupçonne et je leur fais bien comprendre que la sanction tombera si jamais je « chope » celui qui recommence.
           
             Un élève parmi un groupe de quatre élèves s’exclame grossièrement au fond de la classe. Je ne sais pas qui c’est. Je regarde d’un air méchant celui qui pourrait être le fautif en leur faisant bien comprendre que je déteste ce genre d’attitude. Les autres élèves me demandent pourquoi je n’ai pas sanctionné les quatre élèves. Je leur explique que je ne donne jamais de sanctions collectives à cause de l’injustice que cela entraîne. Je vois alors…allez.. Je vais un peu me vanter…une approbation dans leurs gestes et une certaine admiration dans leurs yeux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Courtois jerome - dans La rigueur et la discipline
commenter cet article

commentaires

Charly 08/01/2011 12:20



Décret n°85-924 du 30 août 1985 modifié par le décret n°2000-620 du 5 juillet 2000


Décret n°85-1348 du 18 décembre 1985 modifié par le décret n°2000-633 du 6 juillet 2000


Circulaire n°2000-105 du 11 juillet 2000


Circulaire n°2000-106 du 11 juillet 2000


 


Liste de texte à méditer... moralité une sanction individuelle pour tous les élèves est tolérée, une sanction collective est illégal, gare au procès !



sophie 21/08/2010 15:36



Cet exactement ce genre d'article que j'apprécierais beaucoup :-)


Au plaisir de vous lire


Sophie, une autre prof de math



Sophie 07/08/2010 12:15



Ce blog est vraiment très sympa et raconte des situations et difficultés que j'ai déjà vécues aussi, c'est bien de ne pas se sentir seule, il devrait y avoir plus de blogs de ce type. Souvent, la
fièreté empeche de raconter ses difficultés.


Je ne sais pas si vous écrivez encore, mais j'ai une question qui me tourne en tête en vue de la rentrée qui se rapproche: comment aborder une classe dès la première heure ? comment commencer ?
faut-il énoncer les sanctions qui peuvent tomber dès le départ ? ... ?


 


Merci



Courtois jerome 21/08/2010 15:16



Votre question me donne une idée d'un nouvel article: La premiére heure



Présentation

  • : le blog conseil-de-prof
  • : Conseils, trucs et astuces d'enseignant experimenté pour enseignant débutant
  • Contact

Un vieux professeur

Conseils, trucs et astuces pour professeurs débutants

  J'étais professeur de mathématiques dans un lycée qu'on appellerait un "Lycée Sensible". On y trouvait des problèmes de violence (finalement assez rare comparé à ce qui peut s'entendre), de niveau, de travail et d'absentéisme. Je suis maintenant dans un lycée "prestigieux" du centre de Paris. Booh, finalement les adolescents restent des adolescents.
    Je ne pense pas être un professeur excellent, j'ai choisi ce métier parce que j'aime les mathématiques, les élèves et les vacances. J'essaye de faire mon métier honnêtement. Je n'ai pas l'intention d'être un innovateur en matière de pédagogie, j'ai d'autres choses à faire.
    J'ai choisi de faire un petit inventaire des trucs qui m'ont permis de devenir un professeur convenable en lycée difficile. Je ne ferais pas de commentaires didactiques, ce n'est pas le propos. Je ne pense pas que mes propositions représentent un remède miracle. Elles peuvent ne pas convenir à d'autres. Parfois certains trucs conviennent à un moment et pas à un autre. Il faut les tester et les comprendre.
    
Je conseille avant tout chose une lecture qui m'a beaucoup aidé dans ma relation avec mes élèves: "L'art d'avoir toujours raison" de Schopenhauer. Je rends aussi honneur à Catherine Henri qui a écrit "De Marivaux et du loft", une collègue de français qui a une conception de l'enseignement qui ressemble beaucoup à la mienne.

Recherche