Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 11:32

Bon voilà, après 15 ans de bons et loyaux services passés dans les lycées appelés difficiles, je me retrouve dans une cité scolaire cotée du centre de Paris.

     Je pars pour changer, pour voir d’autres horizons et je pars parce que cela devenait trop facile. Ma dernière classe de première STI fut pourtant un grand bonheur. Les professeurs ont applaudi les délégués au conseil de classe du troisième trimestre, le croirez-vous ? Retrouverais je cette intensité dans le rapport avec les élèves ? J’ai presque regretté de les abandonner. Ils espéraient me retrouver en terminale.
    Aurais-je encore des nouveautés ? Sûrement. J’ai commencé avec les secondes. C’est vrai, ils ont plus de culture et ils s’expriment mieux mais pour les mathématiques ils n’ont rien à envier à mes élèves de mon précédent lycée. Pour la discipline c’est kif-kif, je n’avais pas prévu de faire de plan de table , au bout d’une semaine retour à la case départ.
    Le premier choc c’est les sixième…Je découvre et je panique un peu…
    Le second choc c’est les terminale. C’est la première fois que je ressens que la majorité de la classe anticipe le bac à la fin de l’année donc cela travaille plutôt bien.

    Mais mon travail s'en ressent. Il y avait longtemps que je n'avais pas été aussi fatigué en fin de trimestre.

      A suivre…

Repost 0
Published by Courtois jerome - dans conseil-de-prof
commenter cet article

Présentation

  • : le blog conseil-de-prof
  • : Conseils, trucs et astuces d'enseignant experimenté pour enseignant débutant
  • Contact

Un vieux professeur

Conseils, trucs et astuces pour professeurs débutants

  J'étais professeur de mathématiques dans un lycée qu'on appellerait un "Lycée Sensible". On y trouvait des problèmes de violence (finalement assez rare comparé à ce qui peut s'entendre), de niveau, de travail et d'absentéisme. Je suis maintenant dans un lycée "prestigieux" du centre de Paris. Booh, finalement les adolescents restent des adolescents.
    Je ne pense pas être un professeur excellent, j'ai choisi ce métier parce que j'aime les mathématiques, les élèves et les vacances. J'essaye de faire mon métier honnêtement. Je n'ai pas l'intention d'être un innovateur en matière de pédagogie, j'ai d'autres choses à faire.
    J'ai choisi de faire un petit inventaire des trucs qui m'ont permis de devenir un professeur convenable en lycée difficile. Je ne ferais pas de commentaires didactiques, ce n'est pas le propos. Je ne pense pas que mes propositions représentent un remède miracle. Elles peuvent ne pas convenir à d'autres. Parfois certains trucs conviennent à un moment et pas à un autre. Il faut les tester et les comprendre.
    
Je conseille avant tout chose une lecture qui m'a beaucoup aidé dans ma relation avec mes élèves: "L'art d'avoir toujours raison" de Schopenhauer. Je rends aussi honneur à Catherine Henri qui a écrit "De Marivaux et du loft", une collègue de français qui a une conception de l'enseignement qui ressemble beaucoup à la mienne.

Recherche