Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2006 5 07 /04 /avril /2006 16:34

Méfiez vous du syndrome du Cercle des Poètes Disparus. Le dialogue est une discussion à deux, or un professeur est seul face à une trentaine d'élèves. Un professeur entendra toujours dans sa carrière au moins une fois la phrase:

"M'sieur, on peut discuter, écoutez moi, on est en démocratie…"

Je réponds toujours:

 

"Non la démocratie c'est dehors ! Ici je suis seule maître à bord. Dans ma classe vous êtes dans une dictature. Et vous savez très bien ce que l'on fait des mutins."

Les élèves pensent souvent que la condition sine qua none de l'écoute est l'acceptation de leur demande. Je ne peux pas l'accepter donc je me présente d'abord comme totalitaire. Quand cette notion est clairement imprimée, je peux entamer un certain dialogue et une certaine écoute. Mais je n'oublie jamais que je suis l'adulte et qu'ils sont les enfants (même avec des élèves de 20 ans en terminal) . Un dialogue mûr peut arriver avec quelques élèves, parfois avec une classe. Cependant, au mois de septembre, je les considère comme des enfants avec des règles pour enfants. C'est à eux de prouver leur maturité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Courtois jerome - dans trucs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog conseil-de-prof
  • : Conseils, trucs et astuces d'enseignant experimenté pour enseignant débutant
  • Contact

Un vieux professeur

Conseils, trucs et astuces pour professeurs débutants

  J'étais professeur de mathématiques dans un lycée qu'on appellerait un "Lycée Sensible". On y trouvait des problèmes de violence (finalement assez rare comparé à ce qui peut s'entendre), de niveau, de travail et d'absentéisme. Je suis maintenant dans un lycée "prestigieux" du centre de Paris. Booh, finalement les adolescents restent des adolescents.
    Je ne pense pas être un professeur excellent, j'ai choisi ce métier parce que j'aime les mathématiques, les élèves et les vacances. J'essaye de faire mon métier honnêtement. Je n'ai pas l'intention d'être un innovateur en matière de pédagogie, j'ai d'autres choses à faire.
    J'ai choisi de faire un petit inventaire des trucs qui m'ont permis de devenir un professeur convenable en lycée difficile. Je ne ferais pas de commentaires didactiques, ce n'est pas le propos. Je ne pense pas que mes propositions représentent un remède miracle. Elles peuvent ne pas convenir à d'autres. Parfois certains trucs conviennent à un moment et pas à un autre. Il faut les tester et les comprendre.
    
Je conseille avant tout chose une lecture qui m'a beaucoup aidé dans ma relation avec mes élèves: "L'art d'avoir toujours raison" de Schopenhauer. Je rends aussi honneur à Catherine Henri qui a écrit "De Marivaux et du loft", une collègue de français qui a une conception de l'enseignement qui ressemble beaucoup à la mienne.

Recherche